samedi 30 juillet 2011

Musique pour une étoile

Il est des musiques (ou chansons) que l'on aime, que l'on se passe en boucle rien que pour le plaisir de l'écoute ou de ce qu'elles évoquent en nous. Je suis assez hétéroclite dans mes choix, j'aime tout autant Calogero, Lavoine, qu' Omnia ou Corvus Corax ou encore Muse que la musique classique (j'en écoute beaucoup pour son pouvoir apaisant et imaginatif).

Et il est des évènement ... heureux ou tristes ... qui nous marquent, qui nous bouleversent ou nous transportent de joie, qui nous heurtent, qui nous réjouissent ...

Alors il arrive fatalement qu'en ces instants de vie plus vifs que d'ordinaire, on associe certaines de ces musiques à ces évènements ... parce que tout simplement on les écoutait lors de leur avenue ou parce qu'elles nous touchaient par leur message, ou ce qu'on en entendait ...

Et il arrive aussi quelquefois qu'on ne puisse plus du tout les écouter, justement parce qu'elles évoquent de façon trop crue, trop insupportable un fait qui nous a marqué plus que de raison, qui nous a terriblement affligé.
Cela fait deux ans que je ne peux plus écouter cette chanson là .... parce qu'elle évoquait en moi quelque chose de trop douloureux ...

J'ignore si je pourrai la réécouter un jour .. peut être lorsque le temps aura fait son oeuvre ....
Mais il est certain que la musique imprègne plus fortement que nulle autre chose les souvenirs.

video

Un extrait

Le temps des tempêtes arrive avant qu'on l'ait prédit
Amours impossibles défaites ironie
Quant tout abîme quand même nos rêves fuient
Il ne reste qu'une île, un port, un parti
On n'est riche que de ses amis
C'est dit ...

Je dédie ce billet à une jeune femme formidable qui aimait la vie et qui a quitté les siens trop tôt ... beaucoup trop tôt .... elle n'avait pas 25 ans ...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire