mardi 9 octobre 2012

Le Seigneur des Anneaux : la communauté de l'anneau de J.R.R Tolkien

"Trois anneaux pour les Rois Elfes sous le ciel,
Sept pour les Seigneurs Nains dans leurs demeures de pierre,
Neuf pour les Hommes Mortels destinés au trépas,
Un pour le Seigneur Ténébreux sur son sombre trône,
Dans le Pays de Mordor où s'étendent les Ombres.
Un Anneau pour les gouverner tous. Un Anneau pour les trouver,
Un Anneau pour les amener tous et dans les ténèbres les  lier
Au Pays de Mordor où s'étendent les Ombres."

Il s'arrêta, et puis dit lentement d'une voix grave :
- Celui-ci est le Maître Anneau, l'Anneau Unique pour les gouverner tous. C'est l'Anneau Unique qu'il a perdu, il y a bien des siècles, au grand affaiblissement de son pouvoir. Il le désire immensément - mais il ne faut pas qu'il l'ait."

Ainsi parle Gandalf le Magicien Gris, grand ami de Frodon un Hobbit de la Comté à qui a été légué l'Anneau ... autrefois trouvé par Bilbo (devenu là Bilbon ...) ... Et parce que Sauron le Seigneur Ténébreux s'est levé à nouveau, que son Ombre croît , tous les peuples de la Terre du Milieu risquent de tomber sous son joug s'il se retrouve en possession de cet Anneau Unique. 
Il n'existe qu'une solution pour le détruire .... le jeter dans les profondeurs de la Montagne de Feu. Mais le chemin sera long et périlleux surtout pour un jeune Hobbit. Heureusement il ne sera pas seul : la Communauté de l'Anneau va se former pour l'accompagner une partie de sa route.

Il est des livres avec lesquels on entretient une relation étrange. Le Seigneur des Anneaux en fait partie ... Ce livre là j'ai tenté de le lire à deux reprises déjà .... La toute première fois, il y a fort longtemps car c'était avant les films, je l'ai très vite abandonné, déroutée par les longueurs de son récit.
La seconde fois, après avoir vu les films, je n'ai pas accroché davantage ... agacée par le côté naïf de Frodon et encore une fois dégoûtée par un début qui ne démarre que très lentement.
On dit "jamais deux sans trois", et la troisième fois devait impérativement se passer en 2012 puisque c'était mon unique résolution de l'année ... Eh oui, si la fin du monde doit avoir lieu, autant avoir au moins lu Le Seigneur des Anneaux.
Est-ce que cette troisième fois pour l'aborder fut la bonne ?
Eh bien ...... OUI !!!! Et encore plus que oui, je me pose désormais une nouvelle question : mais comment cela se fait-il que je n'ai jamais accroché à ce roman auparavant ?
Etrange comment il a pu me repousser à deux reprises et là m'accrocher au point que je l'ai dévoré, sans ennui, ni lassitude ....
Alors peut-être est-ce du au fait que j'ai muri mes littératures de fantasy, à force d'en lire, et aussi parce que j'ai découvert Bilbo le Hobbit juste avant, qui m'a fait découvrir les Hobbits d'une autre manière.

Il faut avouer qu'en fin de compte Frodon n'a pas forcément le beau rôle dans les films de Peter Jackson, j'entends par là que si je l'ai toujours pris pour un personnage limite faible, c'est parce qu'il était joué comme cela, l'acteur a un tel air misérable du début à la fin que cela me tapait sur les nefs.
Or, autant dans Bilbo que dans la Communauté de l'Anneau, il n'en est rien. Certes Bilbo est très naïf et relativement peureux au début de son périple mais il se révèle rapidement comme un personnage plein de ressources. Il en est de même pour Frodon, c'est courageusement qu'il accepte tout le fardeau de l'Anneau et je ne comprends absolument pas comment il a avait pu tant m'agacer au préalable. Je mets donc cela sur l'effet film ..... qui a eu aussi l'autre effet négatif (par ceci je ne critique absolument pas le film, c'est pour moi l'une des meilleurs -si ce n'est LA meilleure -  adaptation de livre de toute l'histoire du cinéma) de m'empêcher de laisser libre cours à mon imagination concernant les personnages et les paysages.
Legolas, Aragorn, Frodon, Gandalf ont dans mon esprit les visages des acteurs qui ont joué leurs rôles. Il est certain que je les aurais imaginés autrement dans le support des images. C'est d'ailleurs pour cela que je préfère voir les films après avoir lu les livres et non le contraire.

Bon ceci étant, même si les personnages, les paysages, les orques et autres m'étaient familiers, cela n'a pas gâché ma re-découverte de ce livre.

Je suis donc heureuse de dire que j'ai passé un réel très bon moment avec cette Communauté de l'Anneau. L'univers créé par Tolkien est à la mesure de celui inventé par Herbert dans son Dune : des peuples, une prise en main de leurs coutumes, de leurs langues, chants et vies, des légendes, des créatures maléfiques, des objets qui ont leur spécificité .... C'est tout un monde sur cette Terre du Milieu dont nous prenons rapidement connaissance, sous le joug de la peur.

Car comme le récit suit de près les sensations et sentiments de Frodon, qui n'est ni un guerrier, ni un magicien, ses peurs, ses angoisses, deviennent les nôtres. Tout est vu à hauteur de Hobbit, soit un semi-homme et tout autant que lui, on craint l'obscurité, les bruits étranges et ces Cavaliers Noirs qui hument dans la nuit. Tout au long de son périple qui le conduira à Bree , puis en forêt de Fondcombre, dans les tempêtes du Caradhras, ensuite dans les profondeurs de la Moïra, avant d'arriver dans la Lorien .... on n'a de cesse de craindre qu'il soit poursuivi par quelque abominable monstre .... ou qu'il succombe déjà à l'assaut maléfique de cet Anneau doué d'une vie propre.
Heureusement il, et nous avec, pouvons compter sur la protection de la Communauté de ceux qui l'accompagnent : 3 autres Hobbits, Gandalf le magicien, Legolas l'elfe, Aragorn le rôdeur, Boromir l'homme du Sud et Gimli le Nain. Des peuples très différents réunis pour la même mission ... c'est une quête qui abolit les différents et différences .... On assistera ainsi à la réconciliation des Nains et des Elfes à travers l'amitié qui se créé entre Gimli et Legolas.

Tous ces personnages sont bien entendu très caricaturaux dans la représentation de leurs peuples : le Nain grincheux mais fort comme un turc, l'Elfe léger et aérien, le Magicien sombre et valeureux, le rôdeur loyal et mystérieux .... l'homme corruptible, Boromir se révèle bien entendu le plus inquiétant de tous ... par petits indices, on comprend peu à peu qu'il est en train de changer, que le pouvoir de l'Anneau l'attire de plus en plus lui aussi ... un homme en somme ....
On fait aussi la connaissance du fameux Gollum dès ce premier Tome, sans encore réellement le voir, il fait partie de ces mystérieux bruits qui se font entendre lorsque le soleil plonge la Terre du Milieu dans son sombre manteau.
Je me souvenais d'un épisode sombre et relativement terrifiant, c'est effectivement le cas, on sent le danger et la menace partout, on ignore comment les choses peuvent tourner, le summun se retrouvant dans les Mines de la Moîra, avec le Balrog. Ceci avait été d'ailleurs parfaitement rendu dans le film, au point que j'avais sursauté et frémi un sacré paquet de fois et souhaité au bout de trop de minutes d'angoisse que le film se termine vite pour que je retrouve la lumière rassurante du jour (eh oui on ne se refait pas).

En définitive, si cette troisième fois devait être la bonne, elle le fut .... et tout comme j'avais apprécié le style de Tolkien dans Bilbo le Hobbit, j'ai continué de le savourer dans le Seigneur des Anneaux .... un style toujours très imagé, qui rend parfaitement compte des paysages et contrés traversées. C'est avant tout un voyage à travers les Terres du Milieu et il est très bien rendu, avec des moments très lyriques et très poétiques comme ces passages parmi les Elfes, peuple ô combien proche de la nature et baigné de chansons, de contes et à l'apparence douce (quoique redoutables guerriers et chasseurs).
Bien entendu mon personnage préféré reste et restera Aragorn, dont j'attendais avec impatience l'arrivée.

A suivre donc ...

Ailleurs

17 commentaires:

  1. Bilbo/Bilbon et Frodo/Frodon, c'est une histoire de traduction. En VO, les "n" finaux sautent. Pour une raison que j'ignore, "Bilbo le Hobbit" et "Le Seigneur des Anneaux" n'ont pas été traduits de la même façon. Il y a d'autres bizarreries, bien sûr :

    -Saruman/Saroumane.
    -Orcs/Orques.

    And so on.

    Beau billet, sinon !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mici ^^
      Oui j'avais percuté pour les Orcs, cela fait moche écrit comme le mammifère !
      Saroumane ne m'a pas interpellée par contre. Mais bon cela dit, dommage que les traductions ne donnent pas lieu aux même résultats.

      Supprimer
  2. C'est vrai que Frodon mérite des claques parfois :)
    Pfiou, tu as bien fait de persévérer mais je ne sais pas si j'aurai tenté une troisième fois à ta place.
    Oui j'avais lu Bilbo aussi avant, sous les conseils de Vert notamment et TheBursar & Cachou puisque je participe à the middle earth challenge.
    C'est vrai que les sentiments, les sensations, le ressenti ne sont pas assez bien retranscrits dans les films de Jackson (même si je les trouve très bon)
    Ahah côté traduction, le pire à mes yeux qu'Anudar cite c'est bien le "orc/orque" !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et y'a toute la confusion orc/gobelin aussi entre Bilbo et le SdA. En fait ce qui m'échappe, c'est pourquoi il y a de telles différences alors qu'il s'agit du même traducteur...
      Heureusement, maintenant y'a vraiment une équipe de bons traducteurs qui bossent sur Tolkien, et j'espère qu'ils arriveront à sortir une nouvelle traduction pour le Seigneur des Anneaux également.

      Pardon je m'étale, je voulais dire "elle est des nôôôtreeeeeuuuuuh" :D

      Supprimer
    2. @AcrO, je suis persévérante comme fille, xD
      Eh oui Orques / Orcs, c'est carrément naze comme traduction, cela enlève tout le côté effrayant à ces créatures, moi j'aime les orques, alors ce mot n'a aucune connotation d'effroi à mes yeux, alors que les Orcs le sont carrément !

      @Vert : viiiiiiii je suis des vôtreeeeuuuuuh ^^
      Et contente en plus d'y être !
      Bizarre oui ces traductions ...

      Supprimer
  3. ben voilà ....moi j'avais tout lu d'une traite sans lever le nez et je l'avais relu avant de voir le film qui me semble à moi aussi un bon film...je te rejoins quand tu dis que dans le film Frodon est triste alors que ça n'était pas l'impression que j'avais eu en lisant le livre ...pour les autres personnages il y avait pour ma part moins de distorsion entre ce que j'avais imaginé et ce qui était rendu dans le film .......à toi le tome 2 ...moi mon préféré c'est le 3 .....Bon je retourne voir mes dragons et leurs chevaliers

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Gniiii, contente de te voir par ici ^^
      En plus je t'ai tellement bassinée avec ma lecture du Seigneur des Anneaux qu'il fallait bien que tu viennes faire un tour ici :p
      Allez bon retour à tes dragons et leurs chevaliers, à toi de me rattraper ce coup ci ^^

      Supprimer
  4. Jamais 2 sans 3 ! J'espère que tu prendras autant de plaisir avec les deux suivants.

    RépondreSupprimer
  5. Youhou !

    Moi je trouve que c'est sacrément la classe de réussir une résolution :D Surtout quand c'est celle ci.
    Et je suis bien contente que finalement ta lecture t'ait plus :) Comme quoi, parfois il suffit d'un peu de temps pour pouvoir être prêt et apte à lire un livre particulier.
    C'est aussi pour ça que je ne me force jamais à lire un livre, pour ne pas me dégouter, car je me dis qu'un jour, peut être, je retenterai la lecture :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense effectivement qu'il m'aura fallu une certaine maturité de lecture SFFF pour apprécier réellement celle ci, ou alors j'y mettais de la mauvaise volonté, xD
      En tout cas suis contente d'avoir tenu ma résolution ^^
      Oui tu as raison de ne pas te forcer, c'est la meilleure solution

      Supprimer
  6. Félicitations pour ta persévérance, et surtout ton message me donne sacrément envie de le relire :p
    Bientôt le tome 2?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis en plein dedans ^^ ET j'aime toujours :)

      Supprimer
  7. Bravo, enfin tu as lu la première partie d'un monument de la fantasy (et un monument de la littérature, carrément) !
    Bienvenue parmi les adorateurs de Tolkien ! :D

    Je comprends tes réticences concernant Frodo, c'est vrai que dans le film il parait un peu "faible". Le fardeau qu'il porte est bien mieux décrit dans le roman. Te voilà lancée, et prête à lire la suite !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui il était temps que je franchisse le pas n'est ce pas ?

      J'ai revu le film hier, eh bien c'est encore pire, soit c'est l'acteur qui est infecte soit c'est le scénariste qui n'a rien compris mais ce Frodon geignard aux yeux de chien battu n'a vraiment rien à voir avec celui du livre !

      Supprimer
  8. Pour moi aussi le film a beaucoup influencée ma lecture malheureusement! Pourtant j'adore les films. J'ai trouvé le livre très sombre aussi et la première fois que je l'ai lu, c'était un soir d'orage, ben j'étais pas rassurée du tout...(j'étais une vraie trouillarde à l'époque)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh mais je comprends tout à fait, étant trouillarde aussi, lol
      Bon bien moins en lisant des livres qu'en regardant des films, La Communauté de l'Anneau m'avait terrifiée à l'époque.
      Le livre est sombre c'est vrai.

      Supprimer