dimanche 19 janvier 2014

Trois soeurcières de Terry Pratchett

"Le vent hurlait. La foudre lardait le pays comme un assassin maladroit. Le tonnerre roulait en va-et-vient sur les collines sombres cinglées de pluie.
La nuit était aussi noire que l'intimité d'un chat. Une de ces nuits, peut-être, où les dieux manipulent les hommes comme des pions sur l'échiquier du destin. Au coeur des éléments déchaînés, parmi les bouquets d'ajoncs dégoulinants, luisait un feu, telle la folie dans l'oeil d'une fouine. Il éclairait trois silhouettes voûtées. Tandis que bouillonnait le chaudron, une voix effrayante criailla :
- Quand nous revoyons-nous, toutes les trois ?
Une pause suivit.
Enfin, une autre voix, beaucoup plus naturelle, répondit :
- Ben, moi, j'peux mardi prochain."

Ce début des Trois soeurcières, tome 3  des Annales du Disque Monde, introduit bien l'ambiance de ce roman. Autant j'avais pu être un tantinet déçue par certains des tomes lus précédents, autant celui-ci m'a enthousiasmée au même point que lorsque j'avais découvert Pratchett au travers La huitième couleur.
On m'avait dit que Trois soeurcières comptait parmi les meilleurs de Pratchett, je peux alors le confirmer, oui il l'est.

C'est l'histoire d'un roi assassiné (et qui, dans le même temps, devient un fantôme destiné à hanter les murs de son château) par le duc Kasqueth dont l'enfant se retrouve sous la responsabilité de trois sorcières mais pas n'importe lesquelles : Magrat Goussedail la benjamine, Nounou Ogg et la fameuse Mémé Ciredutemps. Or comment protéger un enfant si ce n'est le faire adopter par une troupe de théâtre ambulant (avec sa couronne tant qu'à faire) ? : de quoi faire de belles parodies des pièces de Shakespeare.
Et nous voici partis pour une belle série d'épisodes loufoques, de dialogues savoureux et plein d'humour, de décalage (notamment entre les trois soeurcières qui ne sont quasiment jamais en accord, un vrai régal), des moments à mourir de rire ... bref du grand Pratchett.

Le passage où Mémé Ciredutemps assiste à sa première pièce de théâtre est juste désopilante.

"...et Magrat commençait à se dire que Mémé n'avait pas encore saisi tous les principes de l'art dramatique.
Pour l'heure, elle trépignait de rage sur son siège.
- Il l'a tué, souffla-t-elle. Pourquoi est-ce que personne ne fait rien ? Il m'a tué ! Là, devant tout le monde !
Magrat s'accrocha désespérément au bras de sa collègue qui se débattait pour se mettre debout.
- Tout va bien, chuchota-t-elle. Il n'est pas mort !
- Est-ce que tu me traiterais de menteuse, ma fille ? fit sèchement Mémé. J'ai tout vu !"

Il est inutile de dire que Mémé a un sacré tempérament, un sacré caractère et que c'est mon personnage préféré.

Dans le même genre, les relations entre le fou et Magrat, le passage au cachot de Nounou font aussi partie des meilleurs moments de cet opus des Annales du Disque Monde.

En conclusion (je ne peux faire guère plus en matière de billet, ma lecture remonte à un sacré bout de temps !) j'ai vraiment adoré Trois soeurcières à tout point de vue, je pense même que c'est mon favori dans tous ceux que j'ai lu, du coup cela m'a redonné envie de me replonger dans les Annales du Disque Monde.
S'il y a bien un Pratchett qu'il faut lire, c'est celui-ci !

Seule déception (qui n'a rien à voir avec le roman), j'ai reçu ce livre là à un Noël et pas en livre de poche alors que ma collection avait débuté avec ce format là, de plus la couverture d'Atalante est juste hideuse !

Ailleurs

11 commentaires:

  1. ah les Annales du Disque Monde, j'ai du lire les 8/9 premiers, ça fait un moment que je ne m'y suis pas replongée ! Faut arriver à suivre!
    O a tous nos préférés parmi Pratchett (j'adore la Mort pour ma part, et je veux un Bagage :D), mais le niveau reste quand même au top !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'adore la Mort aussi, c'est un personnage mythique ^^
      Je ne pense pas que j'arriverai à tout lire, il y en a beaucoup trop et beaucoup trop d'autres livres à découvrir ^^

      Supprimer
  2. Il est trop bien celui-là :p
    Dommage pour le format :/

    RépondreSupprimer
  3. C'est bizarre, j'étais persuadée de l'avoir lu mais en fait le pitch me dit rien du tout.... En tout cas c'est con pour le format, et du coup je le rajoute dans ma liste !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui tu peux, il est vraiment très bien ^^

      Supprimer
  4. J'adore les Sorcières de Pratchett, je ne peux donc que plusseoir la lecture de celui-ci... Pour ma part, je me suis bien marrée. Le dernier que j'ai lu de cette sous-série, c'est Mécomptes de Fées que j'ai bien aimé aussi :)
    Ah dommage pour la collection !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah alors il faudra que je le prenne celui-ci, je sais que je n'arriverai jamais à tout lire de Pratchett alors autant lire ses meilleurs.

      Supprimer
  5. J'adore celui-là! Je pense que la couverture est un bout de la couv poche en anglais, non?? Ou je suis dans les patates?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'en sais strictement rien à vrai dire, c'est juste moche mdr

      Supprimer
  6. J'ai du mal avec cet auteur. C'est dommage car je suis sûre que je passe à côté de bons moments.

    RépondreSupprimer