mercredi 18 avril 2012

La quête d'Ewilan Les frontières de glace de Pierre Bottero

Désormais tout repose sur les épaules d'Ewilan, anciennement Camille dans son monde adoptif, pour libérer le monde de Gwendalavir. Elle est la seule capable d'éveiller les Sentinelles, ce qui permettra de repousser les Hordes Raï qui vont tout dévaster. Heureusement elle n'est pas seule dans sa tâche et les compagnons qui la suivent ne manquent pas de ressources.

Ce Tome 2 de la Quête d'Ewilan m'a plus emballée que le premier et ce pour plusieurs raisons :

- Une fois accepté l'idée que c'est un roman relativement simple, pour jeunes lecteurs, avec des personnages attachants mais manichéens, et une intrigue intéressante mais sans grande surprise, je me suis laissée prendre au jeu.
- Le récit a pris un tournant plus actif que dans D'un monde à l'autre, beaucoup d'évènements, de combats, de surprises,  et du coup cela se lit très bien, on ne s'ennuie pas. Certes les gentils gagnent et les méchants perdent mais pour autant Bottero ne tombe pas dans le gnagnan.
- Les personnages s'étoffent et y gagnent en sympathie, toujours la prime qui revient à Salim, le boute-en-train du groupe mais qui ne manque pas de réflexion et surtout un côté moins désagréable de la part d'Ewilan qui, si elle est surdouée dans son art, a quand même grandement besoin des autres pour tout le reste. On a envie de dire "ouf ce n'est pas une surhumaine" et du coup c'est bien mieux. Tout ce petit monde y gagne en maturité.
- Il y a un petit côté Seigneur des Anneaux dans cette quête : 
D'une part le groupe qui accompagne Ewilan, très hétéroclite, avec des dons et ressources variés. Les piques et traits d'humour échangés entre Salim et le chevalier Bjorn  me font penser à ceux de Légolas et Gimli (bon ma référence est certes filmographique, ne tapez pas !). Et il y a l'union de peuples qui n'avaient pas de raison particulière de s'allier.
D'autre part les raï ont un côté très orques.
- Et enfin un côté fantastique plutôt bien élaboré : avec un mélange entre des personnages de fantasy et des animaux préhistoriques (tels les tigres) ; et le rôle surprenant d'une Baleine. Et des lieux qui sont réellement merveilleux tels que l'Arche ou la Cité d'Al-Jeit.
"Le ciel se teinta d'or et de sang, et l'Arche explosa. Les cristaux qui semblaient la constituer captèrent une nuance différente dans la palette qu'offrait le soleil couchant. Ils amplifièrent les couleurs, les dispersant dans toutes les directions et l'Arche devint le centre d'un univers de lumière. [...]
Le pont avait pris une couleur argentée et scintillait doucement dans l'obscurité. Impossible de savoir s'il irradiait sa propre lumière ou s'il diffractait celle des étoiles."

Pour conclure, on ne peut pas  nier que la Quête d'Ewilan est très agréable à lire, 
D'ailleurs, une chose très importante à mes yeux : si le livre reste facile à aborder, le vocabulaire et la trame restent d'un bon niveau de lecture, il s'adapte à de jeunes lecteurs mais sans les prendre pour des crétins incapables de lire un certain niveau d'écrit. Et malheureusement quand on voit la réédition de certains livres dans une autre bibliothèque avec changement de temps (passage des temps du récit : passé-simple / imparfait au simple présent / passé composé : berk !) et simplification à outrance du vocabulaire, j'ai envie de dire un grand merci à Bottero d'offrir encore ce type de littérature jeunesse.
Au moins les enfants qui liront cette Trilogie auront un niveau de lecture un peu plus élaboré que ceux qui se contenteront de s'abaisser à des rééditions plus faciles d'abord.
Ceci étant mon petit coup de gueule final, j'achève là ce billet et vous donne RV pour le dernier tome de la série.

Ce livre est lu dans le Cadre du Challenge Pierre Bottero d'Edelwe.



Ailleurs
Olya Mina ...

6 commentaires:

  1. Moi j'adore...Mon côté enfant qui ressort je suppose. En tout cas j'ai dévoré les 2 trilogies d'Ewilan avec le même appétit.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je vais aller voir ton billet alors ^^

      Supprimer
  2. Pour moi la trame est relativement simple sans être pour autant ennuyante. J'ai toujours eu du mal quand même avec le fait que la troupe réussisse tout. Ce que je préfère dans cette histoire, c'est finalement le don des gamins.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui tout à fait, ce n'est pas ennuyant du tout. Après voilà tu pointes du doigt le principal défaut, c'est que tout le monde réussit aisément.

      Supprimer
  3. Je ne suis pas très fan de cette saga... L'héroïne qui réussit tout ce qu'elle entreprend m'agace au plus haut point : je ne trouve pas ça crédible !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Elle est énervante hein ? xD Bon cela dit cela reste un livre pour enfants, de jeunes peuvent sans doute s'identifier à elle.

      Supprimer